Le service civique peut-il changer la société dans laquelle nous vivons ?
Date : 2015 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
L'Agence du service civique a confié à Plein Sens la tâche d'évaluer l'utilité sociale et les impacts du service civique sur les populations bénéficiaires des missions confiées aux jeunes volontaires. Deux principes structurants ont été posés dans cette commande : la nécessité d’une réflexion autour de la notion « d’utilité sociale » du Service Civique et la nécessité d’une première enquête de terrain pour interroger les effets du Service Civique sur les personnes âgées et leur environnement. L’approche qualitative choisie s’est fondée sur la méthode de l’étude de cas : 5 « terrains » ont été investigués pour rencontrer l’ensemble des parties prenantes (personnes âgées, personnes porteuses des missions au sein des structures, intervenants professionnels s’occupant de la personne âgée, famille, voisinage) sur leurs relations avec les jeunes en Service Civique, sur leurs représentations de ce qu’ils sont et font. Le rapport décrit et analyse les principaux effets observés des missions dédiées à la lutte contre l’isolement ou la perte d’autonomie des personnes âgées. Ces effets apparaissent étroitement liés à certaines conditions de réalisation des missions. L’étude tire des enseignements en termes de méthode pour capitalisation et usages futurs.
Étude exploratoire sur l’impact des jardins partagés sur la cohésion sociale
Date : 2014 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude a été commandée par l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, devenue CGET), chargée de la conduite et du financement des actions de cohésion sociale, d’égalité des chances, de prévention de la délinquance et des discriminations, dans le cadre de la politique de la ville. Elle vise à caractériser l’impact des jardins partagés sur le lien et la cohésion sociale dans des quartiers cumulant difficultés économiques et sociales, ce qui n’avait pas été étayé jusqu’alors, au-delà d’illustrations ponctuelles. Plein Sens a pris le parti d’une analyse qualitative approfondie sur une vingtaine de villes / jardins partagés, à partir d’entretiens auprès du porteur de projet, d’acteurs directs du jardin partagé et d’acteurs observateurs du quartier. L’étude montre une composition complexe d’effets différents et à des échelles différentes : les impacts ne sont pas nécessairement là où on les attend ni tels qu’on les attend. Cette étude a été l'occasion de proposer une grille d'analyse de cette cohésion à plusieurs échelles, des effets individuels jusqu'aux mécanismes collectifs et symboliques à l'échelle des quartiers.
Des espaces de discussion clé en main ? Mode d’emploi pour des interventions sur mesure
Date : 2014 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Ce papier relate les débuts d’une recherche-action réalisée à La Poste, à la demande de la Direction de la Stratégie Sociale et de la Qualité de Vie au Travail du groupe. Cette dernière a souhaité expérimenter des Espaces de Discussion sur le Travail pour répondre à un accord social prévoyant « l’écoute et l’expression des postiers sur leur travail », dans un contexte de profondes transformations depuis les années 2000 : ouverture du marché à la concurrence, baisse de 6% du courrier par an liée aux nouvelles technologies… Suite à une première expérimentation d’espaces de discussion ayant conclu à la nécessité d’outiller les managers, l’enjeu était de concevoir une « ingénierie de la discussion » et de « l’espace » organisationnel dans lequel les échanges avaient vocation à se dérouler et se pérenniser. Ce texte présente le dispositif d’Espaces de Discussion sur le Travail expérimenté au sein de trois sites de La Poste et montre l’importance de prendre en compte les spécificités de chaque contexte dans la conception de tels temps d’échange.
Être encadrant de proximité dans une collectivité territoriale
Date : 2014 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude a été commandée par Brest Métropole, le Centre de gestion du Finistère, le Centre National de la Fonction Publique Territoriale et l’Université de Bretagne Occidentale, dans le cadre d'un appel à projets du Fonds national de prévention (FNP) autour de la prévention des risques psychosociaux (RPS). La demande du collectif mené par la collectivité brestoise était de disposer d'une étude métier sur la population de ses encadrants de proximité, afin de, dans un second temps, développer leur compétence autour de la prévention des RPS et les mettre en capacité d'agir. L'étude a été conduite dans un dispositif novateur de recherche-action privilégiant une approche expérimentale de la question. L'étude métier a dévoilé des conditions globalement favorables à l’exercice d’encadrement de proximité mais également des situations de travail potentiellement à risque. Ce sont sur ces dernières qu’il a été décidé de travailler pour outiller ces managers dans leur rôle de préventeur. Des ateliers créatifs qui ont permis la formalisation de deux fiches actions par axe de travail. Ces actions pensées par le terrain et pour le terrain ont ensuite été expérimentées au sein de collectivités pilotes, puis évaluées par l’ensemble des collectivités formant la métropole de Brest. Certaines d’entre elles sont aujourd’hui toujours en place, d‘autres ont été abandonnées au profit d’actions jugées plus pertinentes par le terrain.
Réussite comparée des filles et des garçons dans l’enseignement agricole
Date : 2014 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Plein Sens a réalisé cette étude pour le ministère de l’Agriculture dans le cadre de la « Convention pour l'égalité entre les filles et les garçons et les femmes et les hommes dans le système éducatif » (2013-2018) qui vise notamment à une plus grande mixité des filières de formation à tous les niveaux d’étude. L’objectif était d’aider le ministère de l’agriculture dans la conduite de son action sociale, et notamment dans l’amélioration des dispositifs déjà expérimentés, en comprenant et en expliquant la disparité des parcours d’étude des filles et des garçons, mais aussi en identifiant les leviers et les freins aux choix d’orientation et aux processus d’insertion professionnelle. L’étude s’est appuyée sur une analyse comparée avec l’Education Nationale ainsi que des analyses quantitatives et qualitatives au sein de 6 établissements répartis sur 3 territoires, avec au total 30 entretiens, 6 groupes d’expression et 45 entretiens professionnels. Elle aboutit à des recommandations pour améliorer l’égalité des filles et des garçons dans l’enseignement agricole : globaliser une approche de lutte contre les discriminations plutôt qu’opter pour une approche par critère ; agir sur plusieurs niveaux ; ouvrir la discussion à tous les professionnels sur les discriminations et le harcèlement, dans le quotidien des élèves eux-mêmes, dans la formation des professionnels au sein des établissements, ou encore auprès des branches et / ou des fédérations. Elle propose également une réflexion sur les suites à donner à cette étude pour repenser le positionnement du ministère de l’Agriculture concernant la question de l’égalité et de la lutte contre les discriminations.
Le marché du travail des sages-femmes
Date : 2014 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude a été réalisée pour l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) Sages-Femmes d’Ile-de-France, qui a souhaité disposer d’une meilleure connaissance de la réalité du recours aux sages-femmes et des besoins en offre de soins libérale, pour (re)penser la démarche de régulation du marché. Elle vise à réaliser un état des lieux permettant d’analyser la pertinence du zonage, de vérifier que les territoires sur lesquels sont prévus des dispositifs incitatifs sont effectivement des territoires viables pour un exercice libéral, et ainsi, de mieux décrire ce que sont les bonnes conditions de l’exercice libéral sur un territoire. Deux types d’investigations ont été conduites : une analyse de données statistiques sur la densité de sages-femmes libérales, leur activité et leurs revenus ; un travail qualitatif d’entretiens auprès de sages-femmes pour dresser un panorama des transformations à l’œuvre dans l’exercice libéral. Le rapport présente l’offre de soins des sages-femmes en libéral, les actes réalisés et les déterminants du recours aux sages-femmes en libéral ; il fournit un panorama des transformations de la demande de soins ; différentes figures d’exercice de l’activité de sage-femme en libéral y sont distinguées ; il propose enfin une analyse qualitative de la densité territoriale et propose des pistes pour un pilotage quantitatif des installations.
L’action sociale facultative des communes et des intercommunalités
Date : 2014 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude a été commandée par la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES). Elle se propose de répondre à une double question : que font les communes en matière d’action sociale facultative ? et comment s’organisent-elles pour mettre en œuvre leur politique ? L’étude se base sur une enquête qualitative réalisée auprès d’élus, de directions en charge de l’action sociale et de directeurs de centres communaux ou intercommunaux de l’action sociale dans un échantillon de collectivités locales (communes, intercommunalités, départements). Elle met en évidence que les objectifs de l’action sociale des communes et des intercommunalités, son périmètre d’intervention ou encore ses modalités d’organisation varient fortement selon l’histoire des communes ou intercommunalités, les caractéristiques de leur territoire et de leurs approches de l’action sociale (qui peuvent relever de l’assistance individuelle, de l’action à destination d’une population ciblée, ou d’une politique territoriale plus globale). L’étude souligne également les nombreux et complexes partenariats qui sous-tendent l’action sociale des communes : avec l’intercommunalité, le département, l’État, la CAF, le tissu associatif… Elle affirme la nécessité de développer les outils de pilotage et d’évaluation de l’action sociale locale pour mieux répondre à la demande sociale.
Évaluation de la contribution des EMSP et LISP à la diffusion d’une culture palliative
Date : 2013 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Dans les établissements de santé, deux dispositifs ont été conçus pour développer les soins palliatifs : les Equipes Mobiles et les Lits Identifiés de Soins Palliatifs (EMSP et LISP). Au terme du programme national de développement des soins palliatifs 2008-2012, la DGOS a souhaité disposer d’une évaluation de la contribution de ces EMSP et de ces LISP à la diffusion d’une culture palliative. L’étude devait proposer un panorama raisonné des pratiques que les professionnels investis dans ces deux dispositifs mettaient en œuvre. Cela devait permettre de statuer sur la pertinence des EMSP et des LISP pour déployer auprès de toute personne en ayant besoin des soins palliatifs. L’évaluation qualitative ouvre à une meilleure compréhension de la réalité des dispositifs étudiés et à une éventuelle redéfinition de leurs spécifications au regard des limites ou des difficultés que pose leur mise en œuvre.
Plafond de verre : les déterminants de l’avancement de carrière des cadres féminins
Date : 2013 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
France Stratégie a sollicité Plein Sens dans le cadre de sa mission de recommandations au pouvoir exécutif sur les grands sujets sociaux et économiques. L’étude vise à identifier les facteurs qui favoriseraient l’avancement de carrière des cadres, en travaillant sur la problématique du « plafond de verre », dimension spécifique de l’égalité professionnelle hommes femmes. Elle s’appuie sur une méthode d’enquête qualitative auprès d’un large échantillon de femmes cadres supérieurs en entreprise. Elle présente un état des lieux des parcours professionnels de femmes cadres, qui a constitué un socle de connaissances pour France Stratégie, en vue de conseiller le gouvernement sur les mesures en faveur de l’égalité professionnelle.
La prise en charge des personnes vieillissantes vivant avec le VIH/SIDA
Date : 2013 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
La Direction Générale de la Santé (DGS) a souhaité engager une étude qualitative sur la prise en charge des personnes vieillissantes vivant avec le VIH/SIDA. Le projet d’étude était inscrit à l’agenda du Plan National de lutte contre le VIH/SIDA 2010-2014 en réponse à un certain nombre de constats ou de craintes posées par le rapport d’experts de 2010 dirigé par le Professeur Yeni, pour la prise en charge médicale des personnes infectées par la VIH, concernant la situation sociale des patients vieillissants. La demande était de dresser un panorama raisonné de ce que pouvait poser comme questions aux politiques publiques le phénomène de vieillissement des personnes vivant avec le SIDA. Dans cette perspective, l’étude devait décrire les parcours de santé des personnes, leur situation économique et sociale et l’impact de la pathologie sur cette situation, les expériences éventuelles de stigmatisation, et l’accueil dans les lieux de vie destinés aux personnes âgées. L’étude comporte deux volets : une étude sociologique sur la question du « vivre avec le VIH après 60 ans » reposant sur 54 entretiens avec des personnes séropositives et une étude exploratoire sur la sélectivité des établissements d’hébergement médicalisés pour les personnes âgées dépendantes. Le premier volet décrit six figures qui distinguent les formes d’impact rémanent de la maladie (Le VIH à bas bruit, le VIH apaisé, le déclassement, l’incapacité ou l’invalidité, le VIH de surcroît et la figure des veuves) à travers des récits d’enquêtés et relate leurs vécus et représentations en termes de prise en charge, de santé, de sécurité, ou encore de dépendance. Le second volet met en perspective la question de l’entrée de personnes porteuses du VIH dans les établissements d’hébergement médicalisés et des difficultés qu’elles peuvent rencontrer. Le rapport s’achève avec des recommandations et réponses aux questions évaluatives posées par la DGS.
Évaluation nationale du programme de mobilisation du parc locatif à des fins sociales (Solibail)
Date : 2012 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
La Délégation à l’Hébergement et à l’accès au logement ainsi que la Caisse des dépôts ont sollicité Plein Sens pour réaliser une évaluation du programme national d’intermédiation collective (Solibail), qui vise à développer une offre locative à des ménages en difficulté, à partir du parc privé, pour leur permettre d’accéder à un logement autonome. L’objectif de cette étude est d’instruire un éventuel réajustement des modalités d’intervention et un développement du dispositif le cas échéant, en éclairant trois thèmes : les réalités de mise en œuvre de l’intermédiation locative (analyser les pratiques pour comprendre ce qui les favorise ou non), les limites du dispositif et les conditions d’un éventuel déploiement. Pour ce faire, 10 opérateurs issus de 5 régions ont été consultés selon une approche qualitative : rencontre avec les services déconcentrés de l’Etat, réunions de travail et temps d’échange avec l’ensemble des personnes investies dans le programme chez l’opérateur, entretiens avec les propriétaires bailleurs, les ménages logés et les partenaires de l’opérateur. Les conclusions rapportent le constat d’une mobilisation réussie des opérateurs rencontrés dans la dynamique initiée par l’Etat, la reconnaissance du caractère innovant du dispositif national d’intermédiation locative qui en fait un produit singulier dans le champ du logement accompagné, ainsi que le constat d’un équilibre malgré tout fragile en Ile-de-France comme en régions. Ces conclusions sont par ailleurs portées par l’idée que le dispositif national d’intermédiation locative assure une fonction de facilitateur, de sas pour les ménages à l’issue d’un parcours souvent très difficile, et qu’il doit donc rester souple et adaptable, ce qui semble possible compte tenu de sa relativement faible ampleur.
Les anciens militaires au chômage
Date : 2010 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
La sous-direction des études et de la prospective (SDEP), qui relève de la direction des ressources humaines du ministère de la défense, a souhaité réaliser une étude qualitative sur les anciens militaires au chômage. Cette étude vise à identifier les mécanismes qui freinent ou favorisent la reprise d’activité professionnelle chez les anciens militaires bénéficiaires d’une allocation de retour à l’emploi, financée par le ministère. Elle repose sur l’interview de 42 anciens militaires ayant tous bénéficié un temps d’une allocation de retour à l’emploi, choisis au sein de 7 départements représentant la diversité du marché du travail. Elle apporte des connaissances en identifiant, à travers le récit que les personnes font de leur retour à la vie professionnelle civile, les freins éventuels à leur reconversion. En réponse à sa visée opérationnelle, elle fournit également des axes de réflexion ou de travail aux équipes en charge d’améliorer la performance de la reconversion.
Évaluation des prestations d’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience
Date : 2010 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
La région Ile-de-France a souhaité évaluer le programme d’entretiens conseil en validation des acquis de l'expérience (VAE) pour disposer d’une appréciation qualitative de la diversité des activités des antennes et des conseillers, et pour analyser la manière dont les bénéficiaires apprécient le service et sa fonction. Plus généralement, il s’agit d’apprécier la pertinence du positionnement régional quant au choix d’antennes spécialisées dans l’information et le conseil en VAE, ainsi que la manière dont est pilotée et animée l’activité du réseau des antennes. L’étude a utilisé une méthode qualitative destinée à saisir le point de vue des acteurs régionaux de l’information conseil en VAE et des bénéficiaires du service. Elle a permis d’apprécier la forme et le contenu des entretiens-conseils des antennes VAE, de situer la fonction d’entretien-conseil parmi les autres formes d’information sur la VAE, de décrire ce qui fonde la qualité du service des antennes et elle conclut par un ensemble de préconisations en portant un regard sur la politique régionale et la façon dont un marché de commande rénové peut permettre d’améliorer les outils de cette politique.
Les modes d’organisations des crèches collectives et les métiers de la petite enfance
Date : 2010 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude est parue dans la revue Etudes et Résultats n°732 de juillet 2010, publiée par la Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (DREES). Elle porte sur les modes d’organisation des crèches collectives et sur les métiers de la petite enfance. Elle s’appuie sur une enquête qualitative menée auprès de quinze structures d’accueil et des services responsables de la petite enfance dans les municipalités où elles sont situées. Elle apporte un éclairage sur la gestion de l’offre d’accueil des jeunes enfants, l’organisation, les métiers et le personnel employé dans les établissements d’accueil collectif.
Les dispositifs d’hébergement accueillant des personnes atteintes du VIH ou d’une autre pathologie chronique lourde
Date : 2010 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
La Direction générale de la santé a souhaité faire réaliser une étude sur l’ensemble des dispositifs d’hébergement créés pour des personnes vivant avec le VIH en situation de précarité, qui ne constituent pas un ensemble facile à décrire, entre des hébergements au statut bien défini règlementairement et des structures plus précaires institutionnellement. Cette étude vise à la fois à recenser les structures, à en présenter le mode d’intervention, à en analyser la pertinence au regard des besoins sociaux et sanitaires ainsi que l’évolution de ces besoins. Il s’agit in fine de formuler des recommandations éventuelles pour améliorer l’hébergement destiné aux personnes atteintes de maladies chroniques en situation de précarité. L’étude a été conduite en 7 étapes : entretiens préparatoires ; recensement des structures ; enquête qualitative auprès d’un échantillon raisonné de 12 structures ; questionnaire quantitatif sur la situation des structures et des personnes hébergées, sur les sorties et sur la structure budgétaire ; entretiens auprès de personnes concourant à leur financement ; de personnes orientant les publics ; et étude documentaire sur les dispositifs existant à l’étranger. Sur la base du recensement exhaustif de 113 structures représentant 1450 places d’hébergement, l’étude définit une typologie institutionnelle distinguant 4 types d’hébergements aux caractéristiques variées : les structures proposant des appartements de coordination thérapeutique (ACT), des appartements relais, une structure de famille-relais et des structures de natures diverses. Dans un contexte de manque global de capacité d’hébergement et d’un besoin d’hébergement adapté à l’état sanitaire des personnes précaires atteintes de maladies chroniques, le rapport aboutit à un ensemble de préconisations pour améliorer l’offre globale d’hébergement.
L’emploi du temps des médecins libéraux
Date : 2010 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude parue dans le dossier n°15 de Solidarité et santé, a été réalisée par Plein Sens pour Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), le Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, le Ministère de la Santé et des Sports, ainsi que le Ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État. Elle vise à parler de l’activité, du temps de travail et des modes d’organisation des médecins libéraux. L’analyse, fondée sur des entretiens auprès d’une cinquantaine de praticiens généralistes ou spécialistes, combine deux approches : une approche objective, pour décrire le séquencement du temps, avec des formes et des intensités d’activités distinctes, et pour saisir le rythme de travail des médecins libéraux, éclairer les modes d’organisation choisis et leurs contraintes ; une approche plus subjective et analytique, qui repose sur les représentations que les médecins ont de leur temps de travail et de leurs pratiques professionnelles. Elle décrit l’extrême diversité des formes d’emploi du temps des praticiens. Une majorité d’entre eux ont de longues journées de travail et ils sont nombreux à travailler le samedi.
Happy Hours : évaluation de l’impact des horaires d’ouverture sur la fréquentation et les usages des publics en bibliothèque publique
Date : 2010 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Les réseaux départementaux de lecture publique d’Île-de-France, consultés par le MOTif, ont émis le souhait que celui-ci effectue une étude concernant l’impact des horaires d’ouverture sur les usages et fréquentations en bibliothèque. Le MOTif a ainsi réuni un comité scientifique, qui a problématisé la demande autour de l’articulation des profils des fréquentants et des usages en fonction des horaires. Les trois objectifs de l’étude étaient de préciser les caractéristiques des différents publics usagers et d’identifier les modes de fréquentation et d’usages associés en fonction des horaires ; de comprendre dans quelle mesure les horaires proposés par les structures répondaient aux attentes et aux besoins des usagers et d’identifier la perception qu’ils en avaient ; de chercher à savoir si les changements d’horaires avaient un impact sur la fréquentation et les usages. Plein Sens a conduit 94 entretiens auprès d’usagers des 5 établissements retenus par le comité scientifique et auprès de responsables et d’élus, en prenant soin de diversifier les moments et les caractéristiques des personnes rencontrées. Cette démarche qualitative a été complétée d’une enquête quantitative : plus de 1000 réponse à un questionnaire ont été recueillies en six sessions de deux heures, dans des conditions strictement homogènes. L’étude montre que le service rendu est polymorphe et qu’il touche des catégories de public très différentes les unes des autres (adultes accompagnant des enfants, étudiants, demandeurs d’emploi, retraités, actifs fortement diplômés et actifs peu ou pas diplômés). Plein Sens y recommande de tenir compte des orientations politiques générales et des contextes locaux pour effectuer des choix d’évolution.
Les dispositifs d’alerte existant à l’étranger sur les menaces de santé environnementale
Date : 2010 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
L'Institut nationale de veille sanitaire (InVS) a commandé ce travail d’état des lieux des dispositifs d'alerte existants à l’étranger sur les menaces de santé environnementale. L’objectif était d’identifier des bonnes pratiques pouvant aider au travail de priorisation de l'action publique, quant aux risques non pris en charge en France, ou dans la façon d’organiser l’alerte, en repérant des systèmes d'alerte en santé environnementale existant à l'étranger pour des menaces ne faisant pas l'objet d'une surveillance en France. Pour y répondre, deux démarches ont été menées en parallèle : un travail de recensement et un travail plus théorique de modélisation du champ d’investigation et des objets étudiés. Le travail de recensement n’a pas conduit à identifier des dispositifs étrangers réellement innovants par rapport à l’ensemble de l’arsenal existant en France, et au contraire, conclut plutôt à une réelle similarité des dispositifs de surveillance et d’alerte, tant dans leur objet que dans leur forme. Cette relative similarité est alors expliquée par une réflexion théorique sur les notions de menace en santé environnementale, de systèmes de surveillance et d’alerte.
Le métier de chirurgien dentiste : caractéristiques actuelle et évolutions
Date : 2009 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude a été commandée par l’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS). Elle vise à améliorer la connaissance des conditions d’exercice et de l’évolution du métier de chirurgien-dentiste, peu étudié ; à comprendre si de nouveaux modèles professionnels se mettent en place ; et à évaluer l’offre et la demande de soins ainsi que la contribution de la profession à la santé publique, compte tenu de la variance élevée de la densité de praticiens sur le territoire. Dans une approche qualitative, la profession a été étudiée à travers trois prismes : celui des acteurs et des institutions qui l’animent et la représentent, celui des praticiens en exercice, et celui des étudiants à la veille de commencer leur activité. L’étude fait un état des lieux d’une profession qui se caractérise par la diversité des cadres d’exercice, des pratiques, des parcours, des motivations professionnelles, des attentes et des projets, tout en présentant des traits communs dans lesquels tous les chirurgiens-dentistes se reconnaissent. Le caractère libéral de la profession, au cœur de son identité en fait partie. Pourtant il semble remis en question. Le rapport ouvre des perspectives sur ce point ainsi que sur le déséquilibre démographique identifié dans l’étude.
Le métier de masseur kinésithérapeute
Date : 2009 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude a été réalisée pour l’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS). Son objectif est d’identifier ce qui agit sur le métier de masseur-kinésithérapeute et le fait évoluer, à travers ce qu’en disent les praticiens en exercice, mais aussi ceux qui représentent la profession ou réfléchissent à son évolution. Les résultats de cette étude s’appuient ainsi sur trois types de matériaux : une analyse documentaire sur la profession et les données statistiques qui la caractérisent ; des entretiens auprès de représentants des organisations professionnelles, de directeurs d’IFMK ou de l’administration de la santé ; une enquête auprès de 46 praticiens en exercice et de 12 étudiants en fin de formation, sous la forme d’entretiens ouverts, d’une heure a minima. De ce matériau ont été tirés des grands constats quant aux caractéristiques des différents cadres d’exercice, quant à la construction des parcours et quant aux motivations et choix de pratique des professionnels. L’étude montre comment la profession apprécie son rôle et l’efficacité des soins qu’elle procure, et comment, individuellement, chacun construit sa pratique de soin, voire sort du cadre conventionnel pour aller vers d’autres actes (e.g. l’ostéopathie), afin de s’assurer une meilleure rétribution.
Le public des manifestations orales de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou
Date : 2009 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Cette étude a été réalisée pour la Bibliothèque Publique d’Information (BPI) du Centre Pompidou. Elle vise à caractériser le public assistant à des manifestations orales, telles qu’une conférence sur l’histoire ou sur des thèmes scientifiques, un concert d’une chanteuse américaine à succès, des débats sur le dessin de presse, l’intervention d’un écrivain de renommée nationale… L’étude s’est appuyée sur une enquête par questionnaire ainsi que sur une série d’entretiens auprès de « d’auditeurs » venus assister à une manifestation orale. Les résultats mettent en lumière la grande diversité d’un public large, à la composition, aux motivations, aux jugements et aux sources d’information qui varient d’une séance à une autre. L'analyse montre que derrière l'offre globale, la réalité correspond à une multiplicité d'offres qui vont toucher des publics diversifiés.
Évaluation du Programme Emplois-tremplin
Date : 2008 | Auteur : Collectif | Lire l'abstract
Le conseil régional d’Ile-de-France a commandé une évaluation du programme emplois-tremplin, à mi-parcours des réalisation engagées, c’est-à-dire à la fin des trois premières années de subvention à taux plein. Le programme emplois-tremplin consiste en une aide financière d’environ 1500 € par mois accordée à un employeur pour le recrutement d’un salarié sur un poste dit « emploi-tremplin ». Il poursuit trois objectifs : l’accompagnement vers l’emploi des publics rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle ; le soutien aux associations et à l’économie sociale et solidaire ; l’appui aux politiques régionales. L’étude s’est appuyée sur des analyses statistiques menées en interne, complétées d’un travail qualitatif de terrain qui s'est composé d’une analyse documentaire, d’une analyse du cadre institutionnel et de rencontres avec les partenaires, ainsi que d’une étude auprès des bénéficiaires. L’étude a permis de comprendre de manière qualitative les effets du programme sur les associations et sur les personnes embauchées ; d’analyser l’adéquation entre ce dispositif et les besoins des bénéficiaires, par une meilleure connaissance des stratégies de recrutement et de recours au dispositif des employeurs ; et d’analyser l’efficience du programme, à travers notamment l’examen des conditions de sa mise en œuvre.