Les dispositifs d’hébergement accueillant des personnes atteintes du VIH ou d’une autre pathologie chronique lourde
Date : 2010 | Auteur : Collectif |
La Direction générale de la santé a souhaité faire réaliser une étude sur l’ensemble des dispositifs d’hébergement créés pour des personnes vivant avec le VIH en situation de précarité, qui ne constituent pas un ensemble facile à décrire, entre des hébergements au statut bien défini règlementairement et des structures plus précaires institutionnellement. Cette étude vise à la fois à recenser les structures, à en présenter le mode d’intervention, à en analyser la pertinence au regard des besoins sociaux et sanitaires ainsi que l’évolution de ces besoins. Il s’agit in fine de formuler des recommandations éventuelles pour améliorer l’hébergement destiné aux personnes atteintes de maladies chroniques en situation de précarité. L’étude a été conduite en 7 étapes : entretiens préparatoires ; recensement des structures ; enquête qualitative auprès d’un échantillon raisonné de 12 structures ; questionnaire quantitatif sur la situation des structures et des personnes hébergées, sur les sorties et sur la structure budgétaire ; entretiens auprès de personnes concourant à leur financement ; de personnes orientant les publics ; et étude documentaire sur les dispositifs existant à l’étranger. Sur la base du recensement exhaustif de 113 structures représentant 1450 places d’hébergement, l’étude définit une typologie institutionnelle distinguant 4 types d’hébergements aux caractéristiques variées : les structures proposant des appartements de coordination thérapeutique (ACT), des appartements relais, une structure de famille-relais et des structures de natures diverses. Dans un contexte de manque global de capacité d’hébergement et d’un besoin d’hébergement adapté à l’état sanitaire des personnes précaires atteintes de maladies chroniques, le rapport aboutit à un ensemble de préconisations pour améliorer l’offre globale d’hébergement.
télécharger le document