Etude sur les dispositifs d’hébergement créés dans le champ du VIH et accueillant des personnes atteintes du VIH-Sida ou d’une autre pathologie chronique lourde et en état de fragilité psychologique et/ou sociale

Le développement de l’épidémie de Sida, a conduit à l’émergence rapide d’un certain nombre d’initiatives associatives pour accompagner socialement les personnes malades. Dans le champ de l’hébergement, ces innovations sociales ont eu une reconnaissance règlementaire, d’abord dans des cadres expérimentaux, puis pour une partie d’entre elles sous une forme pérenne avec leur inscription dans le champ médico-social.

En 2010, l’ensemble des dispositifs d’hébergement créés « dans le champ du VIH », c'est-à- dire conçus à l’origine pour des personnes vivant avec le VIH et financés sur des crédits fléchés sur des actions VIH pilotés par la DGS, ne constituent pas un ensemble facile à décrire. La DGS a souhaité faire réaliser une étude sur l’ensemble de ces dispositifs pour instruire la question de l’intérêt du maintien et de la pérennisation des dispositifs spécifiques qui demeurent pour les malades VIH.

Le périmètre d’étude retenu est la France Métropolitaine. Cette étude doit à la fois permettre de recenser les structures, d’en présenter le mode d’intervention, d’en analyser la pertinence au regard des besoins sociaux, sanitaires ainsi que leur évolution. Il s’agit in fine de formuler des recommandations éventuelles pour améliorer l’hébergement destiné aux publics précaires et malades.

Télécharger le rapport

Par Eric Molière, le 10 octobre 2010.